Autostop jusqu’à Phuket et fête de fin d’année en Thaïlande

0 Commentaire
 02 Fév 2015   PUBLIÉ PAR Charlène

  • Nous tenons à préciser que cet article fait référence au jour de l’an 2013/2104, et pas celui de cette année.

Nous sommes enfin arrivés à Bangkok, le moment pour nous de voir de la famille. À la suite à cette rencontre, les fêtes de fin d’année nous rattrapent et ça sera notre premier Noël hors de la France. Petit voyage de Bangkok jusqu’à Phuket, toujours en autostop.

Noël à Bangkok

Le jour du 14 décembre, nous avons rendez-vous dans un bar à côté de Khaosan. On retrouve Ryan l’investigateur de l’apéro, mais aussi Camille du site de l’Oiseau rose, Nomado, Antoine de détour du monde et pleins d’autres. C’est le moment de rencontrer des gens qui vivent la même chose que nous. Des Français qui s’expatrient pour un temps plus ou moins long, des voyageurs. De discuter voyage, des astuces ou des anecdotes. Nous passerons une super soirée tout ensemble.

Puis nous reprenons le chemin de notre petit nid douillet que nous avons trouvé dans la banlieue de Bangkok. On décide de se poser un petit moment et d’y passer notre premier Noël du voyage. Le temps pour nous arrêter de bouger pendant deux semaines. Et de passer un Noël en t-shirt. Et puis ici, le 25 décembre est plus ou moins un jour comme les autres, pas de signification particulière. On trouve simplement un petit sapin en plastique un peu misérable dans le hall de l’hôtel. C’est une sensation spéciale, pour commencer il fait 25-30 degrés pour Noël. Puis c’est une première pour nous de passer les fêtes loin de la famille. Nos pensées iront pour eux.

Arbre de Noël

Direction le sud. Enfin presque !

On apprend qu’une amie vient passer le Nouvel An en Thaïlande à Phuket. On se donne rendez-vous là-bas. Donc nous repartons sur la route en autostop. Le premier jour nous aurons un petit couac. On arrive à sortir de la capitale grâce au bus pour trouver un pick-up où nous montons à l’arrière. Au départ il n’y a pas de problème, on se couche à l’arrière pour éviter la prise au vent et puis au bout d’une heure on remarque des panneaux qui n’indiquent toujours pas notre destination.

Il s’est avéré qu’au lieu d’aller au sud vers Ratchaburi, notre gentil couple de conducteurs nous a amenés totalement à l’opposé, au nord à Kanchanaburi. 1 h 30 de trajet dans le mauvais sens. On n’a vraiment pas l’accent thaï. Bon en soi ce n’est pas grave, nous gardons le sourire, demain nous reprendrons la route dans la bonne direction en essayant de mieux prononcer les noms des villes. Nous dormons à Kanchanaburi, mais nous y restons que pour la nuit le matin suivant on est directement sur la route et l’on reprend notre descente vers le sud.

Retour au coucher à la belle étoile

La journée du lendemain sera une journée fructueuse avec le stop. On fait une belle avancée grâce à 2 voitures, 1 camion et un 1 van qui nous laisse à Hua Hin, 200 km plein sud. C’est le van qui nous laisse en centre-ville, toute une petite famille qui partent en vacance et dont la mère parlait bien anglais et a pu nous aider.

Une fois à Hua Hin on fait le tour des hôtels et auberges de jeunesse, mais les prix ne sont pas dans nos moyens mais alors pas du tout. Et l’on a beau sortir du centre-ville on ne trouve rien, du coup on passe la nuit dehors. Mais le truc chouette avec Hua Hin c’est une station balnéaire, donc la nuit en bord de plage.

Plage de Hua hin

Après le lever de soleil sur la mer on repart faire du stop. Notre premier conducteur ne nous amènera pas bien loin, mais nous permet de sortir de la ville et nous fait un mot en Thaïlandais pour expliquer qu’on va à Phuket.

Le conducteur suivant est un homme, Satit Salee. Comme a notre habitude nous lui indiquons dans un premier temps une ville proche pour maximiser nos chances d’être pris. Et il se trouve qu’au fil de la conversation on arrive à Bang Saphan, 200km de trajet. Par contre on n’a pas mis bien longtemps pour faire ces 200 kilomètres, il roule vite, très vite, 140 km/h sur ces routes ne lui fait pas peur.

Pour une fois, nous sommes dans l’habitacle du pick-up et pas à l’arrière. Ce qui nous permet de pouvoir discuter, d’échanger un peu avec lui sur la vie en Thaïlande. On en apprendra un peu plus sur la vision qu’il porte sur les grands lieux touristiques comme Phuket ou autre Pattaya, qu’il dénoncera comme des lieux de tout les excès. Nous comparerons aussi sur le coût de la vie en France et en Thaïlande, pour lui un plat au restaurant coutant plus de 50 bath (1.30 €) est cher.

À la fin de la journée après quelques autres voitures, nous arrivons à Krabi. On mangera dans un marché l’un des currys les plus épicés de toute notre vie, on sent physiquement le curry nous trouer l’estomac.

Changement de paysage aux alentour de Phuket

Là aussi, on ne reste qu’une nuit à Krabi le lendemain de nouveau sur la route. On est le 30 décembre et il nous reste peu de temps pour arriver à Phuket. Un pick-up avec une famille dans l’habitacle nous prend, on se met sur le plateau. On en profite pour voir le décor qui change du tout au tout, des montagnes en pain d’épice surgissent hors de la terre.

Montagne en pain d'épiceMontagne en pain d'épice

Lorsque le pick-up nous dépose nous aurons de la chance : un camion s’arrête et nous prend et comble de chance il va à Phuket. Nous laisse loin du centre-ville mais là aussi encore de la chance, car un pick-up nous prend et nous amène dans la rue principale. Le soir est tombé on cherche un hôtel et le premier qu’on trouve est l’une des chambres les moins chères de tout le pays qu’on est eu. Ce qui nous sidère vu que c’est l’une des villes les plus touristiques.

Le matin suivant c’est le 31, nous prenons un bus pour Pathong qui est la plage très touristique. Comment expliquer Pathong ? Il existe une rue remplie de bars tous plus extravagant les uns des autres, des barres de lap dance visible depuis la rue, des sièges de bar décoré en fesse vêtue de string. C’est du tourisme shooté à la vodka. On peut dire que la plage est jolie. Mais alors le reste n’est qu’excès de sexe et alcool.

Plage de PhuketPlage de PhuketPhuket la plage de PathongBar de Phuket

Malheureusement pour nous un mal de ventre me prend et nous effectuons un repli stratégique à notre hôtel et je passerai la nuit du 31 malade.

Après ce Nouvel An édifiant et passé dans les toilettes, on passe la journée tranquillement. Le soir on a rendez-vous avec mon amie venue passer les vacances en Thaïlande, histoire d’aller manger un bout et discuter tous ensemble.

On prévoit de passer une nuit à Pathong pour se balader dans l’ambiance du lieu au moment qui fourmille le plus.

Prochainement, on se fait inviter dans une fête d’un village et l’on y fête tardivement le Nouvel An et nous avons en tête de passer quelque temps de rêve sur l’île de Ko Lipe qui se situe très proche de la frontière malaisienne.

Mots clés utilisés pour trouver cet article

  • cout noel a phuket

A propos de l'auteur

Charlène
Auteur du site voyage à 2 et passionnée de lecture Charlène n'en est pas moins une voyageuse. Elle commença à voyager avec son grand frère dans des pays tel que le Venezuela, la Jordanie, l'Égypte et d'autres... Avant de donner le virus à son compagnon : Fabien. Maintenant, elle effectue un tour du monde avec celui-ci et profite du site pour partager ses conseils et astuces sur le voyage à 2. Suivez-moi sur mon profil Google+

LAISSER UN COMMENTAIRE

CommentLuv badge

Commentaires Facebook