Notre voyage en autostop en Thaïlande : partie 1

1 Commentaire
 27 Nov 2014   PUBLIÉ PAR Charlène

Adieu le Laos et bonjour la Thaïlande. C’est parti pour de l’autostop en Thaïlande sur la route 2 qui va directement à Bangkok.

Changement de pays et d’horizons

Nous quittons le Laos pour arriver en Thaïlande. Le paysage est totalement différent. Au Laos les chaussées sont recouvertes de terre et pas de trottoir, dès la traversée on trouve des rues bien propres, larges avec des trottoirs. On retrouve aussi de suite des magasins tel que les Konbini vus au Japon, ces supérettes ouvertes 24/24h. Cela donne le ton. On rejoint très facilement la route n˚ 2 après la frontière et l’on commence le stop. À noter que nous resterons sur cette route jusqu’à Bangkok.

On trouve facilement une voiture pour Udon Thani. Une jeune femme qui nous aide et nous amène malgré nous en centre-ville à la gare de bus. On la remercie et nous partons à pied pour trouver un bon coin pour l´autostop. Nous sommes loin des immensités de la Chine, mais également loin des villes du Laos avec une seule rue, ce qui nous fait marcher un long moment sans voir le bout de ces bâtiments et nous oblige à marcher encore et encore pour en sortir. Et comme cela se situe quelques jours après notre cas de tourista avancé nous sommes sur les rotules.

Pendant notre marche, un couple d’adolescents en scooters s’arrêtent et viennent nous voir. On parle un peu, on leur explique qu’on fait du stop et que nous essayons de sortir de la ville. Ils se concertent et nous prennent derrière eux. Nos premiers moments de scoot-stop ! Ils nous laissent pas loin d’un arrêt de bus et nous indiquent la bonne ligne ainsi que le nom d’un village pas loin. On les remercie chaleureusement grâce à eux nous avançons de quelques kilomètres et après quelques dizaines de minutes de bus on atterrit dans un petit village.

Un nouveau pays et des nouveautés culturelles

On demande aux alentours pour une chambre, ils nous dirigent dans un petit hôtel qui loue des bungalows avec climatisation pour 300 bath soit 7 euros. Et tant mieux que nous trouvions cette chambre peu chère, car Fabien refait une rechute et reste cloué au lit un moment. Au lieu d’une nuit dans le village on y passe deux nuits.

Hotel en thailandeHotel en thailande

Le village est traversé par ce grand axe routier qui rallie le Laos à Bangkok, la route numéro 2. On remarque une particularité qui concerne toutes les petites villes le long de ce grand axe, il y a un terre-plein central sur la route 2 qui empêche tous véhicules de la franchir. Donc pour les locaux habitants de part et d’autre de cette artère il leur faut trouver une brèche qui peut se trouver à plusieurs centaines mètres et ainsi on leur demande de faire un détour d’un kilomètre pour aller simplement de l’autre côté de la rue. C’est la première fois que nous voyons ça.

Séance d’autostop en Thaïlande

Après ce repos, nous repartons pour Bangkok, pour cette journée nous avons la chance qu’un camion nous prenne pour 7 h de voyage pour 300 km. Le voyage est long et secouant, notre chauffeur ne parle pas anglais, mais est très sympathique. Malgré la barrière de la langue, on réussit à passer un bon moment ensemble, on sent sa volonté de nous faire découvrir son pays. Il nous offre le repas à une espèce de restaurant en bord de route qui fait office de relais routier. Un repas très épicé, notre palais s’en souviendra longtemps.

Repas thailandais

Notre chauffeur nous laisse en bord de route non loin de Nakhon Ratchasima en pleine nuit. On rebrousse chemin, car en roulant nous apercevons un hôtel en bord de route et au milieu de nulle part, nous y passons la nuit.

Le lendemain, c’est la dernière ligne droite pour Bangkok. Une première voiture nous amène à Saraburi. Ensuite, c’est une jeune femme dans une jolie voiture tunée façon Hello Kitty qui nous prend. Mais la compréhension ne marche pas entre nous, elle insiste pour nous amener à l’aéroport ce qui ne nous intéresse pas et pour essayer de communiquer elle appelle la police des touristes.

La police des touristes est un numéro spécial pour aider les touristes, comme vous vous en doutez et vous pouvez trouver quelqu’un à l’autre bout du fil qui parle anglais. Il nous faut du temps et quelques rigolades pour expliquer au policier, au téléphone, le concept d’autostop.

En revanche malgré l’aide de la police on n’arrive toujours pas à se faire comprendre avec notre conductrice à la voiture Hello Kitty, elle nous laisse proches d’un arrêt de bus. Pas de problème pour nous, on marche 10 minutes, on tente encore une fois le stop. Nous sommes non loin de Bangkok maintenant, beaucoup de voitures passent sur ce grand axe thaïlandais. Et bien heureux nous pris, car un homme d’affaires nous prend dans sa voiture de luxe pour nous déposer en plein centre-ville de la capitale, dans le quartier de Siam. On le remercie chaleureusement.

Bangkok : la capitale de la Thaïlande

Maintenant nous devons aller dans le quartier touristique de Bangkok, Khaosan Road. C’est l’occasion de prendre un tuk-tuk et de visiter Bangkok.

Tuk-tuk

Pour résumer Khaosan, il est très simple de dire que c’est le lieu de tous les vices. Très bruyants, peuplés, des magasins de toutes sortes, des salons de tatouages, des vendeurs ambulants qui offrent des brochettes de scorpion frites, proposition de ping-pong show (cherchez sur le net si vous ne savez ce que c’est, attention aux mineurs !).

Pour nous, nous retrouver dans cette rue est assez violent, cela fait vraiment très longtemps que nous n’avions pas côtoyé un lieu aussi rempli de touristes, avec autant de rabatteurs, de vendeurs. Et l’on doit admettre qu’on n’a pas spécialement apprécié de nous y promener en soirée. On y retrouve tous les déboires habituels des fêtes, alcools, sexes et drogues le tout mélangé et consommé à outrance. En revanche en journée c’est différent, Khaosan reste un lieu incontournable de la capitale, non loin de lieu touristique tel que le Grand Palais. Dans cette rue de 500 m, vous pouvez y trouver aussi bons nombre de guesthouses pour tous les budgets. Et si vous êtes en manque de nourriture occidentale vous pouvez aller à Macdonald et Burger King. Mais nous vous conseillons plutôt les restaurants ambulants qui font les meilleurs Pad thaï que nous ayons mangé.

On profite de ce que mon frère William et mon beau-frère David sont en vacances à Bangkok pour les revoir 10 mois après notre départ de France. Ils restent que deux jours, après ils partent pour les îles au sud du pays. Du coup, nous n’avons aucune raison de rester plus longtemps. On reprend la route, à la suite d’une journée de marche pour sortir de la Capitale on demande un hôtel, les Thaïlandais très gentils nous indiquent un hôtel juste là. On ne sait pas du tout où on est, certainement dans la banlieue de Bangkok, la route est en travaux, et l’on est à plusieurs heures de marche du quartier de Khaosan. La vie y est plus tranquille, bien plus agréable, on décide de rester un peu en attendant le retour de la famille à Bangkok.

Une semaine plus tard, nous entamons le retour pour le centre-ville, avec une petite différence on prend un bus pour le retour. C’est l’heure des adieux, enfin pour l’un des deux, nous reverrons mon frère, William, en janvier au Laos.

Nous apprenons aussi peu de temps après que Ryan du blog lesacados.com fait un apéro voyageur à Bangkok le 14 décembre, soit dans 2 semaines. En attendant le 14, nous retournons dans notre hôtel de banlieue avec nos habitudes, nos restaurants préférés. Les habitants nous reconnaissent dans la rue, une ou deux fois on vient nous demander si nous sommes en Lune de miel ce qui nous fait rire.

Dans le prochain article on se dirige vers Phuket et on fête le nouvel an.

A propos de l'auteur

Charlène
Auteur du site voyage à 2 et passionnée de lecture Charlène n'en est pas moins une voyageuse. Elle commença à voyager avec son grand frère dans des pays tel que le Venezuela, la Jordanie, l'Égypte et d'autres... Avant de donner le virus à son compagnon : Fabien. Maintenant, elle effectue un tour du monde avec celui-ci et profite du site pour partager ses conseils et astuces sur le voyage à 2. Suivez-moi sur mon profil Google+

LAISSER UN COMMENTAIRE

CommentLuv badge

Commentaires Facebook

1 Commentaire

Vincent - Blog voyage autour du monde
10 juillet 2016 à 10 h 29 min


Du coup, deux jours pour aller du nord à Bangkok. C’est bon à savoir, je devrais faire Bangkok-Chiang Mai en stop en novembre pour la fête des lanternes… Vous avez peut-être écrit un article sur le sujet, mais quels sont en Asie les pays où le stop est le plus facile/le plus dur?
C’est marrant, je préfère Khao San le soir plutôt que la journée, car beaucoup de thais sortent là et j’ai toujours aimé l’ambiance, même si je ne suis pas trop fêtard.