Chengdu et son centre de recherche sur le panda géant

2 Commentaires
 08 Juin 2014   PUBLIÉ PAR Charlène

Nous avons fait le tour de tout ce qu’on voulait voir dans Xi’an, il est temps pour nous de continuer notre route. C’est parti pour Chengdu et ses pandas !

Une Journée de stop pour Chengdu

Après une bonne journée de marche pour sortir de la ville nous arrivons au soir devant un péage. On décide de dormir dehors non loin du péage, ce qui fut l’une des nuits les plus glaciales en extérieur qu’on ait pu passer. Donc le lendemain après une courte nuit nous entamons notre démarche d’autostop tôt le matin. Une voiture s’arrêtera et nous lui indiquons la ville que nous voulons aller, Chengdu. Le gars est partant et bien sur ne parle pas un mot d’anglais. Notre texte traduit nous aides beaucoup une fois de plus.

Le trajet se passe bien, très bien même on fera presque la moitié du chemin avec lui, une sacrée avancée. Bon malheureusement il ne parle pas un mot d’anglais la conversation est quasi nulle. Nous filons à toute vitesse sur l’autoroute. Puis soudainement devant un panneau le gars commence à gesticuler. Pour carrément freiner et s’arrêter sur l’autoroute et nous expliquer que lui doit prendre la bretelle de changement de voie et que nous pour aller à Chengdu nous devons rester sur cette voie. Donc il nous fait sortir en plein sur l’autoroute comme ça et repart en marche arrière pour récupérer sa sortie.

Du stop pour Chengdu

Un peu éberlué nous restons quelques instants sans savoir quoi faire. Puis nous passons derrière la glissière pour faire du stop, on verra bien. Et même sans trop y croire on arrive à stopper deux camions en même temps, sans attendre trop longtemps en plus. Nous partirons même avec le premier arrêté. Deux hommes sont dedans et seront d’une agréable compagnie, bon enfant ils seront curieux d’un peu de tout, on prendra quelques photos, on enverra même des SMS avec la compagne qui parle quelques mots d’anglais.

Fabien et un chauffeur routier chinois

Ils n’iront pas jusqu’à Chengdu mais voulant nous aider ils bloqueront avec leur camion la voie d’insertion de l’autoroute pour demander aux gens si ils ne vont pas à Chengdu et si ils ne veulent pas nous prendre. Heureusement pour nous et les automobilistes  il ne faudra qu’un essai pour trouver notre voiture. Sacrément efficace comme technique, mais assez dangereuse quand même. Et finalement dans la même journée nous aurons parcouru plus de 700 km en trois véhicules !

On se débrouille pour trouver l’auberge de jeunesse que nous avions repéré avant de partir. Nous prenons les renseignements nécessaires à l’auberge pour aller voir les pandas ! Déjà il vaut mieux y aller le matin, les animaux y sont actifs et c’est l’heure du repas, généralement ils dorment l’après-midi.

Centre de recherche sur le Panda Géant de Chengdu

Nous prenons le bus pour arriver et nous payons l’entrée, à l’entrée il y a un grand écran où des extraits de kung fu panda passent… Les premiers pandas que nous verrons seront ceux en enclos à la manière d’un show. Pendant que les pandas sont hors de notre vue, les soigneurs mettent des roseaux pour nourrir les pandas et une fois tout installés ils ouvrent l’enclos, où tout le monde peut assister au festin de ces boules de poils.

Nous verrons plusieurs enclos dans ce même style et ensuite des enclos plus grand avec les pandas qui se baladent ou continuent de manger.

Ce qui est intéressant dans ce centre de recherche, diffèrent d’un parc ou d’un zoo et qu’ils y étudient le comportement du panda. Et grâce à leurs recherches ils ont pu augmenter le nombre de panda géant avec les inséminations artificielles et les bébés sous couveuses. Trop de petits sont morts étouffés sous le poids de leurs mères. Une partie du centre nous montre une vidéo sur les naissances et les soins prodigués. Et nous verrons aussi des bébés derrière une vitre nés il y a quelques jours.

La visite aux pandas sera beaucoup moins décevante que celle de l’armée de terre cuite à Xi’an mais il reste quand même une notion d’attraction, surtout avec la présentation des pandas sous forme de show. Et reste plus appréciable car on ressent un respect plus grand envers l’animal que les vestiges historiques de Xi’an.

Et fait surprenant nous faisons aussi la connaissance du panda roux. De la taille d’un renard et plus trapu que celui-ci, le panda roux est une autre variété de panda. Ils sont en semi liberté dans les parcs clôturés. On peut trouver des trous un peu partout dans le grillage et voir circuler ces petits pandas entres les jambes des visiteurs.

Pour ce qui est de la ville de Chengdu en elle-même nous ne l’aurons pas trop visité, on aura plutôt profiter de l’auberge qui est vraiment sympathique et peu cher, à l’abri du bruit et des klaxons de la ville, et avec ses lueurs tamisées la nuit rend le tout très intime.

L'auberge de ChengduL'auberge de ChengduL'auberge de Chengdu
L'auberge de Chengdu

Après la visite des pandas nous passons à la suite de notre voyage en Chine, qui est le Mont Emei, l’une des quatre montagnes sacrées bouddhiques du Pays.

Informations complémentaires
L’auberge de jeunesse où nous avons séjourné est Hello Chengdu International Youth Hostel. Ils proposent diverses activités à faire telle que :

  • visite encadrée aux pandas
  • excursion en vélo dans la ville
  • une agence de voyage
  • un restaurant

Adresse : No 211m Section 4m First ring road North, Chengdu Chine

En dortoir nous avons payé 45 yuans par personne. Elle fait partie de l’une des moins cher vu dans le pays.

Centre de recherche sur le Panda Géant de Chengdu
Horaires d’ouvertures : 8h00 à 17h30
Adresse : 1375 Xiongmao Avenue Chenghua, Chengdu, Sichuan, China, 610081

Pour le centre de recherche des Pandas Géant à Chengdu l’entrée est de 58 yuans soit 6,80 euros. Pour les horaires privilégiées dès l’ouverture et selon si vous flânez beaucoup prenez un casse croûte avec vous.

A propos de l'auteur

Charlène
Auteur du site voyage à 2 et passionnée de lecture Charlène n'en est pas moins une voyageuse. Elle commença à voyager avec son grand frère dans des pays tel que le Venezuela, la Jordanie, l'Égypte et d'autres... Avant de donner le virus à son compagnon : Fabien. Maintenant, elle effectue un tour du monde avec celui-ci et profite du site pour partager ses conseils et astuces sur le voyage à 2. Suivez-moi sur mon profil Google+

LAISSER UN COMMENTAIRE

CommentLuv badge

Commentaires Facebook

2 Commentaires

Maman
10 juin 2014 à 20 h 58 min


Fantastique les pandas, vous auriez pu m’en envoyer un!
Bien vu la rubrique, informations complémentaires.
Bisous

Maë vagabonde
11 septembre 2014 à 14 h 38 min


J’ai trouvé beaucoup de plaisir à lire votre article. Il renforce mon regret de ne pas avoir visité ce coin de la Chine. Je reviens justement de quelques mois passé à Chongqing (environ deux heures de train de Chengdu). J’avais visité le zoo de la ville et j’avais été horrifié des conditions de vie des animaux. Tout n’était qu’attraction.
Cet article me donne envie d’y retourner et d’y découvrir ce centre qui protège cet animal.