Nos impressions sur les transports au Japon et nos astuces

1 Commentaire
 01 Juil 2013   PUBLIÉ PAR Fabien

Dans cet article nous allons vous expliquer ce que nous avons appris en matière de transport après 3 mois passé au Japon. Comme vous le savez nous voyageons essentiellement en autostop, nous allons donc bien sûr en parler. Mais allons aussi vous détailler ce que nous savons sur les trains, le métro, les taxis et les bus.

L’autostop au japon

stop_japonC’est par ce moyen que nous avons fait des rencontres formidables et que nous sommes au plus près des japonais.
Au début nous étions un peu timide, nous cherchions vraiment l’endroit parfait :

  • Un bel espace pour que les voitures s’arrêtent
  • Plutôt en dehors des villes
  • Là où les voitures ne roulent pas trop vite
  • Bien dégagé pour qu’on puisse nous voir de loin

Ces lieux existent mais il faut souvent marcher longtemps pour les trouver, la preuve en est dans notre premier article, sur notre vie au Japon, nous avons marché pendant plus de deux heures pour sortir de Fukuoka.

Mais avec le temps nous nous sommes aperçue qu’on pouvait être moins sélectif et qu’on pouvait faire du stop un peu plus n’importe où. Par exemple à Hiroshima nous avons fait du stop en plein centre-ville et ce fut notre temps d’attente le plus court du Japon. Nous sommes aussi entrés et sortie de Tokyo uniquement par le stop.

On peut vous dire que faire du stop en ville est absolument possible. Il faut bien sûr toujours voir si les voitures peuvent s’arrêter et si la circulation n’est pas trop rapide. Il ne faut pas espérer que quelqu’un pile au milieu de la route pour vos beaux yeux. Quelques mètres avant un parking est une bonne place et si vous êtes placé juste après un feu c’est encore mieux.

Les Japonais et l’auto-stop

Au Japon ils n’ont clairement pas l’habitude de voir des autostoppeurs, ils seront souvent étonnés de vous voir mais aussi très amusés, nous avons très souvent vu des gens passer avec un grand sourire et de grands yeux. Mais aussi vu qu’ils n’ont pas l’habitude ils ont tendances à s’arrêter un peu n’importe comment au milieu de la route même s’ils ont un grand espace sur le côté, il n’est pas rare de devoir leur faire signe d’avancer de 5 mètre pour libérer la route.

Nous l’avons toujours dit dans nos articles les japonais sont vraiment très gentils, il nous est souvent arrivé d’aller plus loin que la ville que nous avions dit en entrant dans la voiture, aussi beaucoup feront un détour. Comme nous l’avons expliqué pour aller à Iwakuni dans cet article, une femme et sa mère ont finalement décidé de nous amener à notre destination finale, un détour de 2h à l’allé, 2h retour. Ils chercheront la plupart du temps à vous aider, à vous arranger.

La pancarte

Pancarte pour le transport au JaponFaire du stop avec une pancarte ou non ? Selon nous il y a 2 cas possible. Soit vous êtes pressé ou vous avez un but, soit vous n’êtes pas pressé et sans but.

  • Si vous êtes pressé ou si vous avez un but, alors il est intéressant d’avoir une pancarte, cela permet d’être clair, « Je veux aller là ». En se postant devant un péage d’autoroute il y a de fortes chances d’être pris et d’arriver vite à destination, comme nous l’avons fait pour aller au festival de Takayama, 7h de camion. Par contre ce n’est surement pas le meilleur moyen de visiter le pays, de rencontrer des gens, de prendre le temps de discuter mais c’est efficace. Pour cela il est préférable d’écrire la pancarte en kanji, même si vous n’êtes pas doué il suffit juste de recopier sur les panneaux de signalisation. Cela demande un peu de concentration et de compter le nombre de ligne à dessiner. Mais en s’appliquant tout le monde comprends et ça sera souvent un sujet de conversation amusant, bien conscient que peu d’occidentaux savent écrire en kanji.
  • Si vous n’êtes pas pressé et que vous n’avez pas de but à court terme, prenez le temps ! Laissez faire le hasard et faites du stop sur des petites routes pas très fréquentées loin des villes. C’est ce que nous avons fait pour traverser les montagnes du nord au sud et nous ne le regrettons surement pas ce fut des moments inoubliables. Par contre il faut quand même savoir grosso modo dans quelle direction on souhaite aller, quand le conducteur s’arrête qu’il demande où on va il faut bien lui répondre quelque chose. Dans ce cas-là nous préférons dire un village proche, il y a bien plus de chance d’être pris.

Pour discuter avec les japonais on vous propose quelques phrases courtes indispensables pour indiquer son chemin et se faire comprendre.

Français Japonais Prononciation
Je veux aller à Tokyo Tokyo ni ikitai ni ikitaï
Je ne comprends pas le japonais nihon-go wakaranai ni Hongo wakalanaï
désolé gomennasai go men nassaï
Pouvez-vous vous arrêtez ? tomate ii desuka ? tomaté ii desska
Quel âge avez-vous ? nan saï desuka ? nan saï desska
D’où venez-vous ? doko kara kita desuka ? doko kara kita desska
De quel pays ? nani jin desuka ? nani djin desska
Nous venons de France furansu kara kimashita furanss kara kimachita
en direction de… … ni mukatte ni mukaté

Vous l’aurez compris nous avons utilisé uniquement le stop pour nous déplacer au Japon, mais en discutant nous avons eu quelques informations sur d’autres transport, nous vous les partageons.

Le train

Pour ceux ayant un plus gros budget et voulant voyager confortablement ils peuvent utiliser le réseau de trains du pays bien fourni. Pour faciliter le voyage il est même possible d’acheter un pass pour presque tous les trains du pays et même certains métros de ville.

Le Japan Rail Pass

Il ne se vend pas au Japon, il faut l’acheter avant de partir. Il n’est pas donné et n’est valable que 7, 14 ou 21 jours mais vu le prix des transports au Japon c’est vite rentable. Un simple aller-retour Kyoto-Tokyo est le prix est rentabilisé. Le Japan Rail Pass va de 218€ à 444€.

Il n’empêche qu’il est très pratique et si vous devez voyager beaucoup sur le sol nippon il est vivement recommandé.

Renseignement
Pour plus de renseignement sur le pass vous pouvez aller sur ce site http://www.jr-pass.fr

À noter que le pass ne comprend pas certains métros de villes comme par exemple Tokyo, renseignez-vous bien avant de le prendre.

Métro

Métro un autre transport au JaponEh bien il est impensable ou fou de ne pas utiliser le métro dans certaines villes tel que Tokyo par exemple. Bon nous ne l’avons pas pris mais on n’est pas réputé pour notre bonne santé mentale. Mais faut dire que le métro est hors de prix au Japon. Notre budget ne nous permet pas de prendre souvent ou régulièrement les lignes urbaines.

Le prix du ticket est calculé par rapport à la distance à parcourir. Plus loin vous allez, plus c’est cher. Certaines villes utilisent plusieurs compagnies et selon votre destination vous devrez acheter un autre billet pour changer de ligne et reprendre à zéro le tarif. Ce qui au final double le prix. A la base le prix est de 200yen par exemple et augmente de quelques yen au fur et à mesure, si vous rencontrez une autre compagnie vous devez reprendre un billet avec un tarif minimum de 200 yen encore.

Taxi

Taxi, transport du JaponVous trouverez des taxis un peu partout dans le pays, à part dans les villages bien sûr. Mais là encore ce n’est pas à la portée de tout le monde. Le tarif est de 490 yen à 600 yen mais que pour quelques kilomètres. Au-delà le compteur grimpe très vite, donc le taxi n’est que pour les courtes distances. Mais on en trouve partout. Tout dépend de votre budget.

 

 

Bus

Nous avons vu beaucoup de lignes de bus urbains mais malheureusement nous ne sommes pas particulièrement intéressé à ce moyen de transport, nous n’avons pas de renseignement dessus.

A propos de l'auteur

Fabien
Éditeur du site Voyage à 2, Fabien a commencé à voyager en février 2009 en Inde et ne s'est plus arrêté, Maroc, Finlande, Canada, USA, Italie, Ecosse. Aujourd'hui il voyage autour du monde en stop, bateau et train accompagné de sa moitié, Charlène. Ensemble ils partagent leurs expériences du voyage à 2 à travers récits et conseils. Suivez-moi sur mon profil Google+

LAISSER UN COMMENTAIRE

CommentLuv badge

Commentaires Facebook

1 Commentaire

InvestMan
5 mars 2014 à 0 h 00 min


C’est marrant parce que jamais je n’aurai réfléchi à de l’auto stop au Japon. Tout est tellement carré, que pour moi les solutions sont soit l’avion, soit le train et pourtant dans ton article tu montres clairement qu’il y a d’autres possibilités et qu’il faut explorer pour être au plus près des locaux 🙂