De Phuket à une ile de rêve en Thaïlande

4 Commentaires
 14 Avr 2015   PUBLIÉ PAR Charlène

Les fêtes de fin d’années viennent d’être célébrées et nous partons pour visiter une des iles de Thaïlande : Ko Lipe une petite ile de rêve.

Au revoir Phuket

Il est temps pour nous de quitter Phuket et l’on se dirige vers l’ile tout au sud, Ko Lipe. Il nous reste toute la traversée en stop jusqu’au sud très proche de la frontière malaisienne. On a pour objectif Satun.

On marche un long moment pour sortir de la ville et l’on tente le stop mais c’est peu fructueux. On reste plantés un long moment et rien de probant. Beaucoup d’habitants sont venus nous voir pour nous demander si l’on avait besoin d’aide. Mais comme toujours le stop est difficile dans les coins touristiques, seuls des taxis s’arrêtent.

Pour nous débloquer, on prend un minibus qui nous amène au pont de l’ile de Phuket. On profite de la fin de journée pour se trouver un coin où dormir. En longeant la côte, on passe à côté d’habitation où c’est l’effervescence, un rassemblement de gens qui prépare une fête. Nous voyant avec nos sacs à dos ils nous invitent avec eux. Et quelque temps plus tard nous voilà à table en leur compagnie et l’on essaye tant bien que mal d’expliquer notre voyage. Puis viennent les habituelles questions d’où l’on vient, où l’on va, où l’on dort. La vingtaine d’adultes se mobilise pour nous trouver un coin où dormir, on ira même chez un des habitants prendre une douche avant le début de la soirée.

coucher de soleil

Une fois propre et apprêté, on retourne sur la place où une scène avec sono a été installée. Le moment de passer une bonne soirée, danser, manger tous ensemble. Ça sera pour nous comme un réveillon de l’an décalé de quelques jours. En début de soirée on avait compris qu’on dormirait proche de la fête en extérieur, mais en fin de soirée on nous demande de monter sur un scooter à 3 trois avec nos sacs, moment mémorable, et l’on nous amène à un hôtel. Difficile à ce moment de refuser. On les remercie pour la fête et nous payons la chambre pour la nuit.

Si vous souhaitez moins bucher que nous pour vous loger, vous pouvez aller faire un tour sur ce site.

petit repasle soir

Direction Satun… ah ben finalement on vient chez vous

Le lendemain on recroise certains fêtards de la veille lors de notre traversée du pont. On les salue et l’on continue la route pour faire du stop. Notre premier véhicule est un mini van pour touriste. Le conducteur comprend bien qu’on fait du stop et nous amène en direction Krabi. Une bien belle avancée pour nous. Il nous laissera sur la route pour Trang. Malheureusement, il commence à pleuvoir nous allons nous abriter et restons sur place.

La mer

En mangeant dans une espèce de relais routier, on demande s’il y a des hôtels pas loin. On nous donne un vague signe de main et à nous de nous débrouiller. Les gens souvent répondent à nos questions même s’ils ne comprennent pas ce que l’on dit. On a bien remarqué cette tendance en Asie. En cherchant, on tombe sur des Thaïs qui parlent un peu anglais. Je leur demande s’ils connaissent un hôtel et en quelques secondes nous voilà embarqués en voiture en quête d’un hôtel. Ils nous laissent au fin fond d’une rue où l’on peut trouver des bungalows pas chers. On remercie nos conducteurs et l’on passe la nuit dans une chambre à l’aspect monacal mais vraiment peu cher.

Le lendemain un problème se pose : où est la sortie et la route pour Trang ? On marche pour trouver notre route. Finalement, on reconnait là où on a mangé la veille. On commence à faire du stop. Puis une voiture s’arrête, on monte et on lui dit qu’on va à Trang. Le bonhomme à l’air de comprendre mais on le voit prendre la direction du centre-ville. La conversation reste impossible on suit le mouvement. Notre chauffeur nous a amenés en plein centre-ville à la gare. On le remercie d’avoir cherché à nous aider et l’on attend qu’il reparte pour repartir à pied en direction de Trang pour aller à Satun.

Panneau

Sur la route dès qu’on peut, on lève notre pouce et nous attendons. Inutile de dire que l’on a très chaud et pas une seule ombre à l’horizon. Plusieurs voitures s’arrêtent mais après avoir parlementé repart, soit ils ne vont pas dans la même direction que nous, soit c’est juste pour nous indiquer la gare de bus ou de train la plus proche. Vient ensuite une voiture avec un couple à son bord. On leur explique qu’on va à Trang. Ils acceptent qu’on monte avec eux. Puis pendant qu’on roule, on parle un peu plus. « Non on ne va pas à Trang spécifiquement, on va à Satun car on veut aller à Ko Lipe. »

C’est alors qu’ils nous disent qu’il y a un port à Trang pas besoin d’aller à Satun. Ils appellent le port pour demander s’il y a un bateau pour Ko Lipe et effectivement il y en a un demain. Ils nous proposent de dormir chez eux et demain ils nous amènent au port. Et c’est ainsi que nous faisons la connaissance de Passamas, la femme et Sakka, le mari. On ira dans leur maison à Trang où l’on rencontre leur fille qui vit à l’année ici avec sa nurse, ainsi que le père de Passamas. On passe un bon moment à parler de voyage. Puis on ira dormir pour aller demain au port.

Port de Trang

Notre plan est de rester 4-5 jours sur l’ile et de remonter sur Bangkok. Le lendemain au port, on discute avec Passamas et Sakka de notre plan, ils nous disent qu’eux aussi ils retournent à Bangkok dans leur maison principale et nous proposent de faire le voyage ensemble. On accepte et l’on synchronise notre temps sur l’ile avec le retour prévu pour Bangkok. On se donne rendez-vous dans 4 jours où Passamas viendra nous rechercher pour retourner à leur maison à Trang passer la nuit et le lendemain partir pour Bangkok.

On se repose et on profite

Maintenant, il est temps pour nous d’aller sur Ko Lipe. On attend le ferry. Il nous faudra 3 h de bateau pour arriver au port flottant. On paye une taxe d’environnement et le taxi pour rejoindre la terre ferme. Plage de sable blanc et fin. Palmier, bungalow, décor de rêve. Pour mémoire, nous avons écrit un article sur Ko Lipe petite ile paradisiaque où l’on explique comment et pour combien nous avons eu notre bungalow. Le mot clé de nos quatre jours sur l’ile est : détente. On bronze, on se baigne, on se promène. On vogue sur les 3 plages de l’ile : sunset, sunrise et Pattaya. Nous avons aussi marché de long en large et en travers sur la rue piétonne histoire de bien profiter des étalages de bonne nourriture. On a pu voir un espadon entier en pleine cuisson, ainsi que d’autres mets plus exotiques.

On a profité aussi de notre séjour pendant la baignade pour regarder les récifs de corail et les poissons.

l'arrivéePlageLes bateaux taxiEspadonLa mer autour de Ko Lipe

Notre temps à Ko Lipe passe à toute vitesse et il est l’heure de rendre les clés de notre bungalow et de retourner dans les terres. Après un trajet horrible en bateau sur le retour à cause de la houle, nous retrouvons Passamas qui nous attend. On passe la nuit dans leur maison à Trang.

Prochainement on retourne à Bangkok avec Sakka et Passamas. On prendra part à une journée importante pour la Thaïlande. Mais aussi notre visa va bientôt expirer et nous retournons au Laos qui nous avait ravis pendant 15 jours. Cette fois-ci nous y resterons un mois.

Mots clés utilisés pour trouver cet article

  • faire passer journee de reve a punket

A propos de l'auteur

Charlène
Auteur du site voyage à 2 et passionnée de lecture Charlène n'en est pas moins une voyageuse. Elle commença à voyager avec son grand frère dans des pays tel que le Venezuela, la Jordanie, l'Égypte et d'autres... Avant de donner le virus à son compagnon : Fabien. Maintenant, elle effectue un tour du monde avec celui-ci et profite du site pour partager ses conseils et astuces sur le voyage à 2. Suivez-moi sur mon profil Google+

LAISSER UN COMMENTAIRE

CommentLuv badge

Commentaires Facebook

4 Commentaires

julie
29 avril 2015 à 13 h 21 min


Les gens ont l’air vraiment gentils ! C’est super sympa de vous avoir accueilli comme ils l’ont fait !

Mark
11 février 2016 à 14 h 43 min


Nous sommes allés sur Ko Lipe également avec ma femme pendant notre voyage en Thaïlande et on a adoré ! On a pris tellement de photos sur le lieu, l’eau était magnifique et l’impression de sérénité : un vrai rêve ! On meurt d’envie d’y retourner !

Jessica
21 mars 2016 à 13 h 29 min


Pour une île de rêve, ça en est vraiment une ! En plus, l’ambiance m’a l’air convivial et sympa, j’aimerais bien visiter. Sinon, qu’en est-il du transport et de l’hébergement ? Il y a-t-il des hôtels sympa à proximité de la plage ?

    Charlène
    25 mars 2016 à 13 h 02 min


    Pour le transport il suffit de rejoindre un des ports le long de la côte qui ont plusieurs horaires par jour et des ferry nous amènent sur l’ile. Et pour l’hébergement il y a effectivement des hôtels, mais si tu souhaites savoir comment on a pu trouver une chambre pas chère je te conseille notre article http://voyage-a-2.com/ile-paradisiaque-pas-cher-ko-lipe