Notre quotidien japonais, rencontres et anecdotes : partie 4

6 Commentaires
 24 Mai 2013   PUBLIÉ PAR Charlène

Retrouvez dans cet article la suite de notre quotidien japonais. Nous sommes à Osaka depuis une semaine et on remercie Pohan et ses amis pour leur aide.

La petite famille au quotidien japonais

Nous avons décidé de partir vers Kyoto, on fait nos valises et nous sommes sur la route. On marche doucement mais sûrement en direction de cette ville pleine de traditions. A divers endroits on tente le stop mais sans grand succès, il n’est pas facile de sortir des villes avec seulement le pouce levé. Puis, alors qu’on ne s’y attendait pas vraiment, au même moment deux voitures s’arrête pour nous amener. Ça sera finalement la première à s’arrêter qui nous prendra, à ce stade là nous ne savons pas encore à quel point nous avons eu de la chance d’avoir la première voiture. Dedans un jeune couple avec un bébé, nous faisons la connaissance de Yuko, jeune mère au foyer, avec son mari Akihiko qui travaille en entreprise et leur petite fille Mei. Nous discutons un peu de notre voyage et du Japon, très vite nous comprenons que c’est un couple qui aime les voyages aussi. Nous nous entendons tout de suite très bien, nous parlons bien plus que dans d’autres voitures où très souvent les conversations se résument à « D’où est-ce que vous venez, depuis combien de temps vous êtes au Japon et qu’aimez-vous au Japon ? ». Sur le chemin ils nous demandent si on veut manger et qu’ils nous invitent. Après une petite discussion nous concluons que nous préférons les sushis ! Et bien partons pour un bar à sushi alors. On se régalera, pour la deuxième fois de notre voyage, à manger un peu de tout et goûter bon nombre de poissons délicieux.

Famille au quotidien japonais

On repart sur la route, ils nous demandent où on dort d’habitude et où nous comptons dormir à Kyoto, après leur avoir expliqué que nous dormons dehors ils discutent entre eux et finalement nous invite à dormir chez eux, mais s’excuse car ils habitent à Osaka et nous devons faire demi-tour. « Inutile de s’excuser vous nous faites vivre exactement ce pourquoi on voyage, rencontrer des gens, vivre avec d’autres cultures que la nôtre ! Nous préférons de très loin aller à Kyoto plus tard et rester avec vous, donc non ne vous excusez pas ! » On entame le retour à leur maison. La petite famille vit dans un immeuble et possède un charmant appartement aménagé de manière très japonaise bien entendu, cela veut surtout dire que même si l’appartement vide serait très semblable aux notre une fois meublé c’est très différent. Déjà il n’y a pas de lit dans la chambre mais un futon qu’ils rangent la journée pour faire plus de place, car entre la chambre et la pièce à vivre il y a une double porte coulissante qui permet d’agrandir l’espace une fois ouverte. Il faut savoir aussi qu’au Japon ils aiment rester au sol chez eux, il n’est pas rare de prendre un apéro autour de la table basse assis sur le tapis où de surfer sur le net adossé sur le canapé mais toujours assis sur le tapis. Une fois douché on discute un peu de nos plans pour les jours à venir, ça va très vite car nous n’avons jamais de plan fixe et donc finalement il nous propose de rester trois nuits chez eux car dans quatre jours Akihiko doit aller à Kyoto pour le travail et nous amènera. On agrée avec grand plaisir le programme.

Comme c’est le début de la Golden Week, une série de quatre jours fériés au Japon, ils veulent nous amener où bon nous semble dans la région. Un peu plutôt dans la soirée nous évoquions la volonté d’aller à Ise, une ville de la préfecture de Mie. C’est le berceau de la spiritualité, de la culture nipponne et lieux de culte du Japon. Ils décident donc de nous y amener, nous leur rappelons que c’est quand même à 2h de route d’ici, mais ce n’est pas grave, c’est dit, demain nous irons tous les 5 à Ise. La ville est très touristique et célèbre pour son sanctuaire consacré à Amaterasu déesse très importante pour le pays. Amaterasu est la déesse du Soleil et selon la religion Shintoïste tous les empereurs japonais seraient ses descendants.

Lors de la Golden Week on peut apercevoir des Koinobori flottant un peu partout dans le pays qui fête le jour des enfants le 5 Mai.

KoinoboriNous visiterons donc le quartier de Kawasaki à Ise inscrit depuis 2004 au patrimoine mondial de l’UNESCO. Mais malheureusement étant la semaine de jours fériés le quartier était bondé de monde. Nous avons assisté à un spectacle de taiko assez impressionnant. Le taiko veut dire tambour en japonais, donc une représentation de percussion très physique.

Taïko traditionAprès quelques essais de nourriture tel les udons (pâtes japonaises), le concombre sur bâton et la glace kakigori. Nous avons vraiment apprécié la glace japonaise qui est de la glace pilée aromatisé avec du sirop et du lait condensé. A l’intérieur on y retrouve une boule d’haricot azuki (haricots rouges sucrés).

glace du quotidienDonc après le quartier Kawasaki, on va dans le parc où est situé le sanctuaire. On assiste à une danse dédiée à Amaterasu. On fait le tour du temple et on repart à Osaka. C’est là qu’on se rend compte que les japonais quand ils visitent, ils font vite fait le tour du site prennent un peu de temps pour manger un petit morceau hors de prix dans les boui-bouis du coin, prennent quelques photos et repartent. Alors que pour venir sur le site on a mis 2h de route, 2h à Ise et de nouveau sur la route.

Maison TraditionnelleLe soir nous sommes invités chez les parents de Yuko qui nous régaleront avec leur tempura, les grands-parents nous accueillent chaleureusement, ils sont très content d’accueillir sous leur toit ce jeune couple de français un peu fou, on passera une excellente soirée. Ils nous offriront même des cadeaux, une petite attention, des bouts de tissus qu’on peut utiliser pour se sécher après s’être lavé les mains dans un temple ou alors de les rouler et les attacher autour de la tête pour absorber la transpiration. Comme nous sommes français, il n’est pas rare de discuter de vin, beaucoup de japonais aiment le vin, une bouteille de bordeaux était donc là pour accompagner le repas. Mais chose assez drôle personne ne savais comment l’ouvrir, Fabien leur a donc montré comment faire et ils furent très surpris de le voir utiliser tout d’abord un couteau pour enlever le plastique qui entoure le goulot. Une fois le festin fini nous retournons chez la petite famille.

Les parents de YukoLe lendemain nous avons droit à une bonne grosse journée de pluie, le père de Yuko avait prévu de nous amener voir une cascade dans les montagnes proche d’Osaka mais avec cette pluie notre balade tombe littéralement à l’eau. La veille Akihiko viendra nous voir et s’excuser car il ne pourra pas rester avec nous et qu’il part travailler, on reste un peu bête sur le coup, il vient de s’excuser de travailler. Puis nous sommes avec Yuko, finalement elle, la petite Mei et son père nous amène pour visiter la fabrique de bière de la ville. Mais avant petit passage au restaurant pour manger des okonomiyaki. Pour voir un peu ce que c’est voici une vidéo de leur préparation.

Ensuite nous sommes allés dans la fabrique de bière Asahi, bière très célèbre du Japon. Petite dégustation à la fin, Fabien pourra tester la bière, il lui en fallait pas moins de trois verres de 30-40 cl pour se convaincre qu’elle est bonne. Et nous rentrons pour passer la dernière nuit chez eux.

Tradition et beauté à Kyoto

Nous voilà le mercredi matin on se lève et on dit au revoir à Yuko et la petite Mei, ce fut un peu dur, ces quelques jours ensemble ont était très intenses et nous ne sommes pas près d’oublier. Yuko pour notre départ nous aura cuisiné des onigiris pour la journée. Comme convenue Akihiko nous laisse à la gare Inari à Kyoto, juste à côté du temple Fushimi Inari. C’est un sanctuaire très célèbre de Kyoto avec ses milliers de portes (torii) rouges et noirs. C’est un sanctuaire situé sur une colline, qui est dédié à la déesse Inari de l’agriculture. Les torii sont des dons faits par des familles ou des entreprises pour la déesse pour apporter richesse et prospérité.

Fushimi Inari la tradition à KyotoFushimi la tradition à Kyoto

Kyoto ne manque pas de temple, mais malheureusement pour notre budget, les plus importants et beau sont payant, nous avons essayé d’aller aux quatre coins de la ville, nous avons plus marché que visiter. Le très beau quartier de Gion a gardé un charme de l’époque des Geishas. C’est dans le théâtre du quartier que vous pouvez voir des représentations de danses ou cérémonies de thés par les quelques restantes Geishas qui existent encore.

Torii tradition à KyotoOffrande à KyotoPrière à Kyoto

Japonaise en kimono quotidien japonaisKyoto mérite qu’on s’y attarde un peu plus que ce que nous avons fait mais nous avons un budget très serré nous ne pouvons donc quasiment rien faire si ce n’est nous balader dans les rues et visiter les parcs. Pour apprécier Kyoto il faut un portefeuille bien plus garnis que le nôtre mais nous pensons que ça en vaut la peine. Puis après tout ce qui est sûr c’est que tous ces touristes venus au Japon 15 jours avec un budget de 3000€ veulent tellement « amortir » leurs frais qu’ils veulent « faire » un maximum de lieu dans le pays et ne prendrons jamais le temps de vivre ce que nous avons vécu à Osaka avec Yuko, Akihiko, Mei et les parents de Yuko, alors certes avec un portefeuille plus remplie que le nôtre ils voient plus de temples mais au final ils ne discuterons avec les locaux uniquement pour payer le restaurant et la note d’hôtels.

La montagne sacré : le mont Fuji

Finalement après un bref séjour à Kyoto nous repartons direction le mont Fuji. Après 2h à lever le pouce et attendre sous la pluie qui vient et repart, un mini van rempli de filles (!) s’arrêtent et nous embarque, malheureusement elles ne vont pas du tout là où on va. Mais elles nous permettront de sortir de la ville.

Japonaises pour notre stop quotidien5 minutes après avoir quitté toutes les filles un homme s’arrête et nous embarque. On a de la chance il va à Tokyo, c’est plus loin que notre but, le mont Fuji est dans la même direction. Le trajet se fera en silence. Notre projet était de prendre une photo du mont Fuji qui se reflète dans un lac, donc nous avions recherché le bon lac : le lac Shoji. L’homme à notre surprise sortira de l’autoroute et nous amènera carrément au lac un détour pour lui d’au moins 2h. Nous arriverons en pleine nuit, nous laissant à peine deviner le mont au loin. On passera la nuit à l’hôtel, pas dans une chambre mais dans le hall sur les canapés, nous nous sommes dit que c’était certainement la nuit la plus culoté que nous ayons fait jusqu’à présent. Et en plus on en profite aussi de faire une toilette dans les sento de l’hôtel qui sont ouverts. Et au petit matin le mont Fuji s’éveille et se dévoile.

Autant dire que le spectacle vaut le détour, on fera un petit trek de 2h pour arriver à un spot pour les photos. On y restera un moment pour profiter de la vue avant qu’un agglomérat de nuages entourent le pic de la montagne.

Fuji au matin

La vue quotidienne du mont FujiOn redescend pour retourner au bord du lac et on profite du beau temps pour regarder une course de canoë. Au milieu de cette nature nos pensées s’en vont vers la vie urbaine et la mégalopole de Tokyo, notre prochaine étape !

A propos de l'auteur

Charlène
Auteur du site voyage à 2 et passionnée de lecture Charlène n'en est pas moins une voyageuse. Elle commença à voyager avec son grand frère dans des pays tel que le Venezuela, la Jordanie, l'Égypte et d'autres... Avant de donner le virus à son compagnon : Fabien. Maintenant, elle effectue un tour du monde avec celui-ci et profite du site pour partager ses conseils et astuces sur le voyage à 2. Suivez-moi sur mon profil Google+

LAISSER UN COMMENTAIRE

CommentLuv badge

Commentaires Facebook

6 Commentaires

Leslie
24 mai 2013 à 12 h 38 min


Géniallll !!!!!
En plus avec une vidéo !!!
AU TOP !!!!
des bisousss

    Charlène
    24 mai 2013 à 13 h 22 min


    Fait par mes petites mimines en plus.

      Leslie
      24 mai 2013 à 17 h 30 min


      j’ai beaucoup aimé !!! Le fait d’entendre l’ambiance …, j’avais l’impression d’être avec vous.
      Bravo Chanou :-*

Papa
24 mai 2013 à 23 h 30 min


La recette du plat superbe quand vous rentrerez vous n’y couperez pas: on veut déguster!!!! Que de belles rencontres vous devez apprécier la disponibilité des gens et surtout leur gentillesse. À bientôt de vous lire pour la suite de vos aventures. Bisous à tous les deux. Maman et papa qui vous aiment.

Catherine
25 mai 2013 à 8 h 25 min


Magique, votre périple est génial. Qu’elle gentillesse les Japonais.
Profitez en au maximum.
Gros bisous
Maman

Franck
26 mai 2013 à 7 h 20 min


salut les jeunes, grâce à vous on se rend compte que la gentillesse de ce peuple n’est pas une légende.. nous voulons bien nous aussi tester la fameuse recette à votre retour , ça à l’air ÉNORME .. les photos sont superbes ,on croirait de vrais professionnels BRAVO! bises à tout les 2