Notre voyage en Corée du Sud, du stop et des rencontres : partie 3

4 Commentaires
 01 Sep 2013   PUBLIÉ PAR Charlène

Dans le précédent article nous étions encore sur l’île de Namhae, nous continuons notre voyage en Corée du Sud vers le Sud Ouest du pays.

Suite de notre voyage en Corée, encore du stop

On croisera même dans l’ile de Namhae un village de maison allemande. On rencontrera un gentil couple qui nous amènera dans la ville principale de l’ile du nom aussi de Namhae. Il nous invitera à manger et un de ses amis nous rejoindra. On mangera sans sa femme.

village allemand

Servir à boire chez les coréens
Il y a une symbolique dans la manière de servir à boire chez les Coréens. Tout d’abord il est très rare que l’on se serve soi-même. Quand on ne connait pas la personne il est préférable de servir la boisson ou son verre à deux mains, ou de soutenir avec sa main gauche le bras droit qui sert ou tient le verre.

Les femmes par exemple ne servent que 3 personnes : son mari, son père et son professeur. Si on vous sert en boisson vérifiez toujours si celui qui vous a servi à son verre vide, et servez-le !

On dormira dans un parc à côté d’un stade. Au matin on a la surprise d’avoir la visite de notre conducteur de la veille qui nous apporte un petit déjeuner. On est totalement surpris. Il nous propose même de nous amener à la prochaine ville. Manque de pot finalement il ne pourra pas nous accompagner mais on le remerciera chaleureusement par e-mail.

S’ensuit plusieurs voitures qui nous mènera à Suncheon, Beolgyo puis Boseong. N’ayant aucune voiture menant à Jangheung on optera une route passant par la plage de Yulpo et on bifurquera pour revenir vers Jangheung. Autant dire que c’est une journée très chaude, toute la journée sous un soleil de plomb nous donnera nos premiers coups de soleil.

Le soir après avoir trouvé un coin pour dormir on passera la pire nuit depuis le début du voyage. Il fait une chaleur étouffante, les sacs de couchages sont humides et collant. Passer 5minutes dans les sacs et on est trempé mais s’exposer hors du sac c’est s’offrir en buffet gratuit à la horde de moustique carnivore du coin. On passera le plus clair de notre temps à ne pas dormir et de faire de grands gestes pour tuer les indésirables.

Du fait de notre courte nuit, à 6h nous reprenons le stop pour Mokpo. Mais malheureusement bien qu’il y ait beaucoup de voitures aucune n’y vont. Beaucoup ne s’arrêteront pas et l’on suppose très fortement qu’ils vont travailler et n’ont pas le temps pour nous. En désespoir on change de destination pour Haenam, ça sera un jeune coréen qui nous y mènera. Pour sa part il va à Haenam car c’est là que se situe sa base militaire.

L'armée en corée
À cause des graves troubles avec leur voisin du nord, le service militaire est obligatoire en Corée. Il faut l’effectuer avant ses 31 ans et mettre en suspens deux années de leur vie. Ils choisissent le corps d’armée qu’ils veulent faire qui varie en durée chacun. Ils peuvent être exempts de service si leur condition physique ne leur permet pas, tel que les blessures graves, maladies mentales et autres…

Donc sur la route encore on se met en direction qu’on suppose être pour Mokpo mais nous nous sommes bien planté ! Un automobiliste nous amènera sur une route où on est sur de tomber sur quelqu’un qui va à Mokpo. Et il attendra avec nous pour pouvoir arrêter les voitures et leur expliquer ce qu’on veut en Coréen. Effectivement c’est bien mieux !

Rapidement une voiture s’arrête et on embarque non sans remercier le coréen qui nous a remis dans la bonne direction. Tout au long de la journée la fatigue se fait ressentir avec nos maigres 2h de sommeil, et le soleil de plomb ne permet pas une journée de repos. Nous craquons et cherchons un motel pas cher pour faire une bonne nuit de repos à Mokpo.

À la suite de notre nuit de repos on repart sur la route. On marche le long de la route et finalement en pleine ville sur une grosse avenue juste après une station essence on tente le stop. Assez rapidement une voiture s’arrête avec un homme ne parlant pas du tout anglais. On n’arrive pas du tout à communiquer, il téléphonera à un ami qui parle anglais mais il se révèle qu’en fait il le parle très mal, plus mal que nous encore c’est dire !

Finalement on réussira à expliquer notre destination, mais c’est un parfait exemple de notre gros souci ici en Corée c’est la communication, nous n’arrivons pas à apprendre les mots rudimentaires. Avec une voiture de plus nous arrivons à Nampyeong où non loin se situe un site de dolmen classé au patrimoine UNESCO que nous voulons visiter.

Visite du patrimoine UNESCO

En faisant du stop pour Hwasun, le site de dolmen, on fera la rencontre de Sowg Dang Keun qui nous prendra en stop et voudra nous amener au site, on fera un léger détour car sur le chemin pour le site on pouvait retrouver aussi des maisons coréenne au style traditionnelle appelé Hanok.

Maison traditionnelleMaison traditionnelle

Puis cette fois-ci nous allons sur le site et Dowg après avoir visité un peu avec nous tout en se déplaçant sur le site avec sa voiture appelle son fils, qui parle anglais, et lui fais traduire qu’il nous invite à dormir chez lui, mais qu’avant il doit aller voir son père et nous donne rendez-vous de l’autre côté du site soit 4km plus loin dans 2h. On récupère les sacs et on visite le site de vieux dolmen bien conservé.

Dolmen siteDolmen siteDolmen site

Une fois l’autre cote atteint, Dowg vient nous chercher accompagné de son père que nous ramenons dans sa maison de campagne. Puis nous nous dirigeons vers Gwangju, mais au passage il tient à nous faire gouter des glaces, on accepte. On s’arrête à une petite superette et on mangera deux glaces et Dowg nous présente une de ses sœurs, nous ne nous attardons guère et on repart.

En chemin il nous offrira du maïs bouilli et on rencontre sa deuxième sœur qui nous offre un sachet de 10 poivrons (!), nous le prenons mais qu’est-ce qu’on peut bien faire avec 10 poivrons quand on voyage comme nous ? En ville nous irons dans un restaurant pour manger un barbecue. Dowg nous invitera et nous amènera manger dans le restaurant d’une amie.

Le repas fini et les estomacs bien remplis il nous invite à prendre un café que tient sa femme. On y rencontre son deuxième fils le plus jeune qui tient la boutique. Autour d’un café le mari va s’excuser mais il ne pourra, finalement, pas nous inviter chez lui car sa femme est malade. Mais comme il s’était engagé à nous inviter il tient à nous payer un motel. En attendant la fermeture du café on en profitera pour parler avec son fils et parler un peu de leur culture.

Petite anecdote pendant son service il en aura profité pour lire un livre de Guillaume Musso, il aime beaucoup cet auteur français, bien que nous ayons le plus grand mal à comprendre qu’il parlait de Musso. Il prononçait Guillaume Musso, d’une manière assez improbable, mais bon c’est aussi difficile pour eux de prononcer le français que pour nous de prononcer le coréen. Une fois le café fermé on part avec le père direction le motel qu’il nous paye et nous leur dirons adieu.

A propos de l'auteur

Charlène
Auteur du site voyage à 2 et passionnée de lecture Charlène n'en est pas moins une voyageuse. Elle commença à voyager avec son grand frère dans des pays tel que le Venezuela, la Jordanie, l'Égypte et d'autres... Avant de donner le virus à son compagnon : Fabien. Maintenant, elle effectue un tour du monde avec celui-ci et profite du site pour partager ses conseils et astuces sur le voyage à 2. Suivez-moi sur mon profil Google+

LAISSER UN COMMENTAIRE

CommentLuv badge

Commentaires Facebook

4 Commentaires

Catherine
2 septembre 2013 à 11 h 01 min


Tu es le roi de la baguette mon fils maintenant, tu ne va plus savoir mangé avec une fourchette!

Pourtier
3 septembre 2013 à 6 h 51 min


Très bonne maîtrise des baguettes par Fabien, je voulai voir s’il ne laissait pas tomber des aliments, mais tout c’est bien passé. On sent les heures d’entraînement!!!!!!!.

Alexis
1 octobre 2013 à 20 h 46 min


Alors maintenant tu mange des légumes et de la salade toi ?
(Je suis impressionné par l’hygiène de vie)

Et sinon tu t’es pris une porte dans le menton ou quoi ?

    Fabien
    2 octobre 2013 à 18 h 45 min


    Disons que si je mange pas ça je mange pas. Puis j’ai tendance à manger tout ce qui me passe sous les yeux histoire d’essayer, c’est pas toujours une bonne idée quand même. Actuellement on a une hygiène de vie irréprochable on manger très varié toujours les jours, on marche au moins 1h par jours. T’as pas idée du changement que ça me fait ^^

    Pour mon menton c’était une petite expérience sur mes poils 🙂