Notre voyage en Corée du Sud, du stop et du camping : partie 2

0 Commentaire
 24 Août 2013   PUBLIÉ PAR Charlène

Après ce petit interlude avec la police locale nous souhaitons faire un break à l’hôtel. Sans plus tarder voici la suite de notre voyage en Corée du Sud.

Pause à l’hôtel avec une rencontre

Pour nous remettre de nos émotions nous chercherons à passer la nuit à l’hôtel. On en trouvera un pas très cher mais quand même hors de notre budget, on ira quand même pour passer une nuit tranquille avant de reprendre la route. Nous sympathisons avec le gérant, Lee Dong, le soir nous irons manger dans un petit resto spécialisé dans les barbecues coréen connus sous le nom de Bulgogi. On passera une bonne soirée, notamment le souvenir mémorable de Charlène après avoir croqué, à deux reprises, un piment. Le repas terminé Lee nous proposera de faire un tour de la ville en voiture de nuit. On acceptera et nous irons sur les hauteurs.

Bulgogi en coréemanger en coréeHauteurs de Busan Corée

Quelques jours plus tard nous reprenons la route, tout en sachant qu’il faudra revenir dans 2 semaines à l’hôtel car nous avons demandé à notre famille de nous faire un colis. En effet depuis la Chine la carte bleue de Charlène ne fonctionne plus et ne nous voulons pas nous retrouver au pied du mur si la carte bleue de Fabien ne fonctionne plus.

Sur la route : voyage en Corée du Sud

Une fois le départ déclaré nous quittons le motel et nous marcherons un sacré moment pour atteindre l’autre côté de la ville. Après quelques voitures finalement nous passerons la nuit sur la plage à Myeongsa, tout au sud de la Corée sur une île du nom de Geoje (prononcé Ga ojé) relié par des ponts. Bilan de la journée pour y arriver : 3 voitures et des coréens très sympathiques bien qu’ils ne parlent pas tous anglais.

Pont Namhae

Prononciation coréenne
Une difficulté dans le pays c’est la prononciation. On arrive rarement à se faire comprendre et à prononcer le nom de la ville où l’on veut aller du premier coup. Ce qui est écrit sur notre carte ne se prononce pas à la française, on a constaté que la plupart du temps une des lettres du mot était le plus souvent oblitéré. Par exemple Namhae que l’on prononcerait Namaé, ils le prononcent Namé. Ou bien Mokpo qu’ils disent Mo po. Il y a certainement une logique mais on ne l’a pas encore comprise.


On se fera surprendre dans la nuit par un gros orage et nous devrons vite trouver un lieu à l’abri de la tempête. Heureusement un grand bâtiment inhabité se trouve non loin. Le matin on regardera les Coréens profitant de la plage… sous la pluie. Et oui en Juillet c’est la mousson en Corée mais ils restent imperturbable ils s’équipent de kawé et vont s’amuser sur la plage.

Plage myeongsang

On reprend la route, la première voiture nous amène à une intersection en direction de Tongyeong, et en levant le pouce deux voitures s’arrêtent ! Elles sont ensemble la première voiture contient les parents et la seconde, dans laquelle nous montons, c’est la fille avec son petit ami. On discutera sur le trajet, la famille tient à nous inviter à manger. On en apprendra un peu plus de la culture de ce pays. La Corée bien qu’ayant une mondialisation assez rapide reste assez vieux jeu. Par exemple on peut avoir un petit ami mais on ne vit ensemble qu’une fois marié. Il est un peu difficile pour eux de comprendre notre situation : nous voyageons sans être marié et il est possible, en France, de rester des dizaines d’années sans se marier et avoir des enfants.

Après un repas gargantuesque nous changeons de voiture avec les jeunes pour aller avec les parents car les jeunes vont très au Nord et les parents nous amènent à Tongyeong. Ils nous déposent en plein centre et nous laissent. On marchera un peu et on trouvera un parc avec un abri, on y passera la nuit.

Abri

On repart le lendemain direction l’ile juste à côté, à Namhae. Une fois après avoir traversé un pont on fait du stop devant un poste de police et un policier gérant la circulation ira nous chercher une carte de l’ile. On se rend compte que la Corée s’adapte très bien au tourisme. On trouve facilement des cartes détaillés des régions, ou d’iles. De voiture en voiture on se retrouve coincé près d’un barrage et d’un musée fermé.

Là on est vraiment au milieu de rien, y a de la forêt, un lac, une route pas très fréquentée et une rivière qui descend des montagnes pour se jeter dans le lac. Une rivière ?! Il fait chaud, on transpire, y a pas grand monde… Allé on va prendre un petit bain. Et voilà comment on s’est retrouvé à poil au milieu de la forêt à prendre une petite douche dans une eau gelé avec quelques moustiques. Finalement ça nous fera quand même beaucoup du bien même si c’était réellement très froid !

Pour repartir on peut remercier le musée sinon il n’y aurait personne qui ne serait venu. On s’était retrouvé tout seul, on est resté 40 min sans voiture. Finalement on a réussi à s’extirper.

On peut se rendre compte lors de nos nombreux auto-stop les Coréens sont gentils, nous en avions parlé lors de notre premier passage dans le pays mais cela se confirme encore. Il arrive très fréquemment qu’on nous offre un gâteau, un café, des bonbons, une fois même du shampoing et après-shampoing et même une petite serviette de bain, (message caché ?).

A propos de l'auteur

Charlène
Auteur du site voyage à 2 et passionnée de lecture Charlène n'en est pas moins une voyageuse. Elle commença à voyager avec son grand frère dans des pays tel que le Venezuela, la Jordanie, l'Égypte et d'autres... Avant de donner le virus à son compagnon : Fabien. Maintenant, elle effectue un tour du monde avec celui-ci et profite du site pour partager ses conseils et astuces sur le voyage à 2. Suivez-moi sur mon profil Google+

LAISSER UN COMMENTAIRE

CommentLuv badge

Commentaires Facebook